Préambule 1 : Ca m'arrive d'aller sur certains forums de SFFF, encore maintenant. Pour des raisons sentimentales, ou pour troller, ou quand je m'ennuie, ce qui n'arrive jamais.
Préambule 2 : Si le titre de cet article ne t'a pas fait tiquer, tu fais sans doute partie de la frange de mon lectorat que ça n'intéressera pas, et pour te récompenser, demain je ferais un review de Sengoku Rance avec de la science. Ou de Gears of War, ce qui serait, paradoxalement, encore plus bizarre.
Préambule 3 : La constance du Jardinier, Cocyclics et La Nuit de l'Ecriture ne sont pas concernés par ce post. Il ne s'agit pas de forums de discussions à proprement parler mais d'initiatives originales qui comportent accessoirement un forum. tout cela est trop original pour être mis dans le même sac.


Entre 2003 et 2006, pour taper large, j'ai du poster 3000 messages sur des forums de SFFF. Petits éditeurs, gros éditeurs, fanzines, etc. Entre 2006 et 2009, je ne suis même pas sur d'en avoir posté 500, si on omet le forum de Samantha Bailly qui est une amie, raisons sentimentales donc.
Pourquoi ?

Je ne vais pas commencer par être hypocrite : en grosse partie parce que je ne suis plus un gros branleur d'étudiant qui passe sa vie devant son PC. Si je pouvais, ce qui impliquerait d'avoir le pouvoir de ne plus dormir ou d'être assez riche pour me branler les burnes à rien foutre à la casa, je serais sans doute toujours en train de flooder. On se refait pas.
Mon ratio âge augmente, mon ratio temps diminue, j'vous épargne le 3615 ma vie. Pour résumer très fort, à un moment donné, j'ai du faire des choix. Bizarrement, je n'ai eu aucun regret à faire passer 90% des forums SFFF à la trappe. Essayons de trouver dix raisons à cela.

1) Mon E-Penis est trop grand pour vous.
Ca peut parraître étrange, mais ma vie sur Internet est très occupée. Je sais, c'est pathétique, dit comme ça. Mais je suis quelqu'un d'assez sollicité. Entre ce que je lis, les articles que j'écris, les collaborations occasionelles que j'ai ça et là, et, ne le cachons pas, les jeux vidéo, je n'ai simplement pas que ça a faire que d'aller répondre aux 250 "topics des auteurs miséreux" ou les mêmes gens pleurnichent parce que leur roman n'avance pas. Il y a sur quasiment tous les forums exactement le même noyaux de floodeurs désoeuvrés qui voguent de topic en topic, de forum en forum, pour dire exactement la même chose aux mêmes gens, et pour s'entre-congratuler d'avoir pondu 50+ nouveaux carractère pour leur histoire d'elfes. Cool story bro.
99% des posts sont de la merde, en ce sens ou iils ne sont que la perte de temps de gens qui n'ont rien d'autre à se dire que "je te dirais que t'es un auteur de talent si tu me dis que t'es un auteur de talent".

Mes amis, je n'ai pas de bonnes nouvelles. Vous êtes peut-être des auteurs de talent, mais même si vous avez publié trois pages dans le fanzine des éditions trucmuches, si j'écris CACA sur ce blog, mon CACA sera beaucoup plus lu que votre nouvelle. Parce que, oui, 99% (nombre magique) des auteurs publiés chez les petits éditeurs sont lus à une diffusion que mes stats google explosent. Caca, caca, caca. Hop, ce mois-ci, plusieurs miliers de gens vont lire mon caca.

Ce que je veux dire, c'est que, mon bon ami, tu as beau avoir été pleurer partout que ton roman avance ou non, ou dire que tel ou tel bouquin t'a inspiré, ou poster ton extrait sur le forum de Bragelonne, virtuellement ça ne te servira à rien, et personne n'en a rien à foutre.
Finalement, j'ai vachement plus de visibilité ici. Et, croyez-le ou pas, beacoup plus de réactions quand je poste quelque chose que j'écris.

2) Salut à toi, public, je te hais.

C'est quoi finalement, un forum SFFF ?
10% de gens qui ont le pouvoir (éditeurs, anthologistes et co)
5% de Brahmanes (auteurs publiés, votre parole est d'or, même si votre anthologie est moins lue que mes excréments)
Le reste d'Intouchables, de frustrés, de wanabees, et, grosso modo, de gens qui se sont inscrit en attendant quelque chose. Or, là encore, je n'ai pas de bonnes nouvelles. Chez aucun éditeur -espérons- le destin éditorial ne se joue sur le forum. Pourquoi ? Parce que pendant que machin ou bidule font des oeillades pour être nommés modérateurs, ou pour se trouver une place dans le prochain édito de machin truc, bah les éditeurs sont floodés de centaines de manuscrits par an. Même les minuscules. Et vu que dans les micro-structures, le copinage est en général un prémice de mort économique, vous n'avez pas plus de chances qu'un autre. Le vrai copinage, celui qui peut vous ouvrir des portes, croyez-moi, il ne se passe pas sur les forums, mais plutôt dans la chambre a coucher d'un auteur de SF chauve ou du patron du plus grand éditeur de fantasy oh mon dieu qu'est-ce que cela je n'ai même pas je ne suis pas très doué avec les avocats mais ailleurs.
Ce n'est pas parce qu'un forum en délire vous appelle "machin-sama" que vous pissez plus loin que les limites de ce forum.

3) Les modos, c'est quand même des...

Sur plusieurs forums ou j'étais connu, j'ai déjà volontairement posté des trucs qui m'auraient valu le ban. Sans souci. Sur plusieurs forums ou je me savais pas très apprécié, j'ai déjà été banni sans raisons. Ne pas chercher très loin : la modération sur ces forums, c'est n'importe quoi.
Entre les nunuches terrifiées par le moindre "zut", les modos qui laisseraient passer n'importe quoi tant que ça les fait rire, les bans aléatoires parce que c'est comme ça qu'on fait dans les paniers de crabes, il n'y a rien qui me met plus mal  à l'aise en terme de modération que celle de la plupart des forums SFFF. C'est valable aussi pour ceux qui, voulant créer une soupape, ont des "Avis de Tempête" ou équivalent.

Ce n'est pas très sérieux, et c'est juste arbitraire. Tout le temps.

4) J'aime profondément la SFFF et j'ai un avis positif sur plein de petits éditeurs

Mettons l'emblème des petits éditeurs sympas, Mille Saisons. J'ai un avis plutôt positif sur eux. Pas que pour une histoire de copinages, mais parce que c'est une boîte qui se bat (dur) pour exister, qui s'investit dans ses romans, et qui a une publication plutôt audacieuse. Et ce sont de beaux livres.
Et puis y'a le forum. S'agit pas de dire qu'il est peuplé de crétins, parce que ça serait faux. Mais entre les aigris, les gens influents qui donnent de sages conseils à une audiance béate, les wanabees qui attendent des reviews, les désoeuvrés qui viennent présenter leur xième projet cloné du Trône de Fer/Harry Potter/Truc de Vampires, et surtout les haines et les engueulades à tous les étages, je n'ai plus estimé, à un moment dema vie, quee fréquenter ces pétaudières que sont les forums de SFFF me fait vraiment aimer ce milieu. Alors que quand ça se passe IRL ou par des biais plus informels (chats, mails) j'ai plutôt des a priori positifs. Prends un chien, il te fait des calins. Prends en deux, ils se reniflent les fesses, prends en cinquante, t'as de lamerde partout, prends en cent et jette les au milieu de cent matous furieux, et t'as l'ambiancemoyenne sur un forum de SFFF.

Je ne cite volontairement aucun cas précis, parce que je pourrais en foutre de l'hypertexte.

5) Je n'écris pas à proprement parler de la SFFF

(au passage, le "F" de "Science Fiction" est assez hypocrite aussi, tant 75% de ce que le public écrit est de la fantasy ou a la rigueur du fantastique éthéré mystérieux pour pucelle glauque éthérée assexuelle Léa Silhol) C'est tout con, mais même si un quart de ce que j'écris touche à la Fantasy, et heu... 10%à la SF ou à l'Uchronie, la plupart des choses que  j'ai écrite depuis trois ans touchent à des styles très différents. Techno Thriller, humour geek, poésie bizarres, haïkus parce que c'est drôle, témoignages où, actuellement, roman sociologique expérimental (Le fruit, mon futur best seller~).
D'expérience, l'essentiel des gens fréquentant ces forums n'ont pas envie de parler de non-SFFF sur ces forums. Moi, si. J'ai essayé, vraiment, mais globalement :

- Ou ils s'en foutent (voir les points précédents, ils préféreraient tellement qu'on reviewe leur shit)
- Ou ils n'en lisent pas parce que le type "kikoo je ne lis que de la fantasy c dépaisan" est répandu aussi.
- Ou leur avis ne m'intéresse pas (ce n'est pas leur faute).

En fait, je n'ai pas tant envie que ça de parler de ce que j'aime et de ce que je fais avec de parfaits inconnus. Ca me saoule déjà sur Facebook, donc sur les éditions du dragon à roulette, bah, bof.

6) Je ne me suis jamais senti obligé de crier que j'étais un bon client. Contrairement à d'autres.

Les forums de SFFF, c'est une cour. Et tout le monde veut être bien vu du Roy.
Hey, lol quand est-ce qu'il sort le prochain machin ? J'en commande douze !
Et ben moi j'ai été a ma FNAC et j'en ai commandé trois, hihihihi
J'adore ce livre, j'en ai parlé à tous mes amis.

D'accord, sauf qu'en pratique, c'est un peu comme la fête à la saucisse, les gens en parlent souvent plus qu'ils ne font. J'en ai parlé il y a quelque mois avec une éditrice, qui me disait que le volume de ventes effectuées auprès des gens de son forum était au final négligeable au regard des ventes en salon, en librairie ou simplement au hasard total. Ca gueule, ça gueule et ça fait pas grand chose pour aider le patron.

En ce qui me concerne, je ne suis pas un super bon client. J'achète quand je peux, et j'achète parfois d'occase. Je préfère les poches. Si je commande un livre à mon boulot (rappel pour mes mauvais fans : je suis bibliothécaire), je le fais en général des mois après la sortie. J'achète pas spécialement plus de SFFF qu'autre chose. Et globalement, je ne suis pas satisfait de la production hexagonale. Et je ne parle même pas des traductions faites à la chie-dans-ta-caisse par des grosses boîtes qui veulent lancer les plus gros titres le plus vite possible. Et je pourrais aussi disserter longtemps sur le fait que traduction = auteur anglais ou américain, alors que nom d'une pipe, la fantasy mondiale se limite pas à ça.
Bref, si c'est pour aller dire que je suis un mauvais client (j'ai pas mauvaise conscience, j'ai acheté ce que j'avais envie d'acheter) et exposer mon aigreur, ça vaut pas le coup. On va encore me dire "kikoo mais c'est trop triiiiste comment tu penses hihi voici une photo de mon hamster ^o^", et je ne suis pas sur de pouvoir endurer ça.

7) Je ne suis ni un jeune homme sensible ni une grosse dondon puérile fan de chatons, ni une étudiante en architecture qui fait de l'équitation, ni un parasite aigri au ventre flasque.

Problem, public ?
Je suis un jeune homme beau, occupé et à la vie sociale bien remplie, faisant virevolter mon corps d'albâtre bien au dessus de cette plèbe rampante.
Et plaisanterie mise à part, il y a autant de diversité intellectuelle et de débat d'idées sur ces forums que dans un salon du livre organisé par le Bloc Identitaire. On peut parler de chat, de cheval, d'images qui font rire, de films/livres qu'on a aimé. Le moindre sujet un peu plus sensible déclenchera les larmes du jeune homme sensible (ohmaisnon tu peux pas dire ça paske j'aime les gens xd), une leçon de morale de la grosse dondon (si mon petit mari te voyait, il rirait de ton immaturité, parce que quand même tu peux pas dire des choses qui peuvent en blesser d'autres ici), des cris d'orfraie de l'étudiante en architecture (oh mais non tu as écrit PENIS dans ton texte, c'est pas érotique c'est PORNO !!!!) ou des rires gras du parasite (OH T TROP DROLE, SOYONS DESAMIS LOL JE SUIS UN TROLL AUSSI LOL).

Qu'est-ce que j'ai à dire à ces gens moi ? Mes lecteurs et mes amis sont formidables, eux.

8) Travaille, Bordel de Merde, et arrête aussi de passer ta vie sur Facebook.

Toute personne se plaignant du manque de temps, d'une surcharge de travail ou d'un roman qui n'avance pas et dont le compteur de posts comporte quatre chiffres, et qui poste plus de cinq fois par jour sur FB devrait être tabassé du poing, enculé du pied et décapité du couteau.

9) Et si on allait respirer un autre air ?

Je fais quoi, sur Internet, concrètement ?
Je vais sur Palikir, c'est le forum de mes amis. Je vais lire des actualités littéraires/cinéma/jeux-vidéo sur divers sites.
Je vais sur Tv Tropes, Encyclopedia Dramatica, Wikipedia et autres, quand j'ai besoin d'inspiration.
Je lis des webcomics.
Je suis divers sites qui parlent de trucs qui m'intéressent.
Je joue à Fractal.
Je cherche des musiques qui m'inspirent.
Je suis quelques blogs geeks/otakus.

Je suis intimement persuadé que ça m'inspire plus que de lire le trentième remake des aventures de Sookies Steack-machin chose. De toutes façons, je n'ai pas le temps d'aller raconter ce que je fais ailleurs sur ces forums. Je ne vois pas/plus qui ça intéresse d'ailleurs, ni pourquoi je devrais les intéresser. Et c'est dommage, parce que certains de ces forums comportent des

10) 99% de la SFFF, c'est de la merde.

Le problème, c'est que personne sur ces forums ne semble disposé à l'admettre.


En fait, ça se résume une phrase. Je vais sur un forum random SFFF, et au bout de trois posts j'ai envie de coller cela :
wtf_is_this
Quoi le coït
Est-ce cet étron ?

Je ne suis pas assezmaso pour m'acharner en vain.


Causons keyword, un peu.

oh non tu ne le pas j'accède à la notoriété avec cette phrase, dites.
psychopate sympthome google est ton médecin : tu es un psycho.
jeu de susse moi la bitte ça pourrait être marrant, néanmoins non.
gphtique obèse il y en a sur inthpternet.
pokémon rigolo axolotl
flood verbeux this is so meh (je crois que c'est mon préféré du jour)
bonasse manga Mamie Pinako ?
Le combat de coqs en peinture je sais pas quoi dire
Assumervotretête.com j'ai presque envie d'aller voir.
pumba pomme timon hélicoptère. A quoi on joue ?
mecs en short la bite sortie glamouur.