Petit aparté Hadopi. Hadopi, on ne le dira jamais assez, c'est très drôle.

Parce que voir autant de monde, autant de fric et autant de moulinets pour accoucher d'une usine à gaz aussi liberticide qu'inutile et tant de ministres patauger dans le chaos, et avoir un conducator capable de prononcer un tombereau d'âneries aussi monumental devant des mômes, quand même, c'est rigolo.

On ne dira jamais assez, non plus, qu'Hadopi fouille à peine, mal, et à grand frais, les réseaux p2p, se concentrant en particulier sur Edmonkey et Limewire, ce qui, toutes proportions gardées, revient à peu près à mettre des avis de recherches sur Andreas Baader après le 11 septembre. Pour ceux qui recevraient quand même une lettre d'amour de leur fournisseur d'accès à Facebook, laissez tomber le torrent et passez au direct download, ou autre.

Il paraît qu'un jour, dixit NKM qui, probablement un peu plus jeune et moins aneffé que ses collègues, rame beaucoup pour faire semblant qu'Hadopi c'est bien, l'offre légale sera "tellement chouette" que plus personne ne sera tenté de pirater quoi que ce soit. Bien, en attendant, l'offre n'est pas "tellement chouette" kikoo lol mdr xoxoxo je suis ministre hihi. Elle est surtout tellement chère. A un moment donné, quand il y avait tout ce flou sur les DRM et sur la possibilité que les députés instaurent un sabbat sacrificiel nazie pédophile oh mon dieu vite censurons ce dispositif une licence global sur le téléchargement, les marchands de streaming genre musicMe avaient testé des offres de téléchargement illimité pour quelques euros par mois. L'industrie des moines copistes ayant renâclé, on a de nouveau des offres toutes pourrites avec des DRM qui ne disent pas leur nom. Ouf. En gros, le tarif de base reste le tarif de la marque qui vend du vide, 99c la chanson, soit 10€ l'album. En ce qui concerne la vidéo, sur TF1 Vision, un film est vendu à 10€ en téléchargement définitif. On est d'accord que le téléchargement définitif, c'est le versant légal du P2P.
La nullité absolu de cette offre par rapport à ce qui existe Outre Atlantique, pour ne citer que le pays des Tea Parties, je ne vais pas la discuter maintenant. Les Industries culturelles, si on peut dire, ont toujours été tellement choyées dans notre pays et tellement confortées dans leur idée que la machine à vapeur, c'était formidable, qu'elles mourront dix fois avant de trouver un système viable. Ou alors, elles ne sont pas vraiment en crise, mais ça, faut pas le dire.

Ce dont je veux parler, c'est du principe même de ces appareils du genre SmartPhone, EeePc et autres suceurs de lithium destinés à écouter de la musique en regardant des lolcats dans le métro. On conviendra que leur usage correct demande un téléchargement définitif sans DRM. Très bien, convenons-en. Et essayons d'établir la somme que Kevin, possesseur d'un Ipod Touch 64 GO (y'a la pub à la télé, ça doit donc être utile), doit débourser pour remplir son appareil de musique. Puis essayons de faire pareil avec Kimberly, heureuse détentrice d'un EeePc pour regarder des vidéos de films avec Justin Bieber : 750GO, mais disons que seuls les 500GO d'Asus Webstorage seront consacrés à sa Filmothèque. La SACEM a déjà touché des sous à l'achat, et elle récolte chaque année plus de fric, mais faut pas le dire.

J'estime qu'à encodage correct, un album de 12 pistes, ça doit faire 100Mo, et qu'un film pas en HD, ça fait 1GO. Ca sera plus simple pour les multiplications, sauf que OH NOEZ Kimberly est fan de séries, les séries ça fait pas 1GO, ah oui mais attends sur TF1 vision tu ne peux que "louer" les séries, non rien en fait disons que Kimberly télécharge des films.

Expédions le cas de Kimberly. Pour remplir ses 500GO de stockage, il lui faudra, à prix moyen, 500x10 = 5 000€. Ca fait une cinquantaine de passes bonne demie-année de travail au MacDo. Allez, soyons naïfs, disons que c'est possible pour une ado de remplir légalement un disque dur de film, en bossant six mois au SMIC. Pfrrrr.

Passons à notre ami Kevin. Pour remplir 64Go de musique avec Itunes, c'est un peu plus onéreux.
0,1Go par album de 12, pour en remplir 64, ça fait 640x12 chansons = 7680€, soit le prix d'une Xsara d'occasion. Ca en fait, des mois à se priver de Wakfu, pas vrai ?
Le dispositif Hadopi fait fi, par ignorance, complicité, incompétence ou hypocrisie (c'est comme au code, peut y avoir plusieurs bonnes réponses) du fait que les vendeurs d'espace disques reliés d'une manière ou d'une autre à une prise casque ont comme un de leurs arguments principaux le fait de pouvoir accueillir des TONNES et des TONNES de documents obtenus autrement que par les plate-formes de téléchargement légal. Autrement dit, le marché des appareils de stockages musicaux pourrait avoir pour hymne "YOU ARRR A PIRRRATE" lala fidledeedee. Et ça restera comme ça tant que l'offre légale n'offrira quasiment aucune possibilité de massification du téléchargement définitif. Deux solutions, qui n'existent pour ainsi dire pas en France :
1) Staline mange vos enfants, bombardez le parlement je sais ce que je dis je suis Pascal Nègre suce ma bite Licence Globale d'Etat
2) "Licence Globale Privée" = Abonnements qui valent vraiment le coup, c'est à dire sans DRM, illimité, en bonne qualité*, EN PUTAIN DE CONFIORMITE AVEC LES PRATIQUES CULTURELLES DES OCCIDENTAUX DES PAYS DÉVELOPPÉS. Hurrr.

Pour rigololer, on estime (parce que bon, paraît que le vrai chiffre est un secret) qu'un million d'ipods (juste ipods, sans compter les autres balladeurs mp3 et smartphones) circulent en France. Même en mettant la moyenne à 2Go de capacité (c'est sans doute bien plus), si tout était rempli légalement, ça fait 24 000€ par ipod, soit 24 000 000 000 euros, soit, même si elle était à 5,5% (il me semble que c'est pas le cas ?), une TVA de 1,2 milliards d'euros à multiplier par le nombre de million de possesseurs de baladeurs, ce qui à mon avis permettrait de doubler le nombre de fonctionnaires sans toucher aux bouclier fiscal. On fait pareil avec les vidéos, et c'est retraite à 50 ans financée pour tous. Dites moi si je me suis trompé, je ne suis pas très bonne avec les calculatrices.

1286273270686

* Encore que je suis intimement persuadé que, bizarrement, les jeunes s'en foutent complètement qu'un truc soit pixelisé et maté sur un écran de deux centimètres sur trois.