Le Death Note, pour ceux qui auraient quelques wagons de retard, c'est un cahier magique dans un manga. T'écris un nom et une façon de mourir, et ça arrive à la personne désignée. Bla bla, la première partie est géniale, puis L Meurt, puis la deuxième partie est nulle, allons donc sur un forum pour écrire des fanfics yaoi et dire ce qu'on ferait avec un Death Note. Moi je tuerai ma prof lol mdr.

C'est d'une banalité affligeante. Parce que les gens n'ont pas VRAIMENT compris ce qu'était un Death Note. Un Death Note, si on s'en sert bien, n'est pas une machine à tuer, mais une machine à manipuler son entourage. Avec un peu de tact et de méthode, on peut créer un monde PARFAIT avec le Death Note. un monde social-démocrate ou tout le monde sera heureux à jamais, avec des biens mérités et modérés, et un marché régulé. Rappelons les règles principales du Death Note. En gros :

1) On écrit le nom d'une tête connue et la cause, et le destin s'arrange, dans la mesure du possible, pour que cette cause arrive ("Arthur se tire une balle dans la tête après avoir dit en direct à la télé que son émission avec les boîtes, c'était de la merde pour faire du fric").
2) Il faut que la cause soit POSSIBLE et non pas PROBABLE ("Jean-Marc Morandini s'habille en petite fille et avale des godemichets jusqu'à en mourir, Place de la Nation, demain à midi"). Si c'est impossible ("Frédéric Lefèbvre met la tête dans un four à micro ondes situé sur Neptune"), il meurt d'une crise cardiaque.
3) Il ne faut pas que d'autres personnes meurent en même temps à cause de cette mort. Donc pas de "Xavier Bertrand se met une ceinture d'explosifs et se fait sauter à un meeting des jeunesses UMP", ça ne fonctionnerait pas.
4) On peut modifier ce qu'on a écrit, autrement dit, écrire "Philippe de Villiers se donne des coups de poings jusqu'à la mort avale des bananes pourries jusqu'à overdose"., ça modifiera le comportement de la victime.
5) ON PEUT GOMMER UN NOM. Complètement sous-exploitée dans le manga, cette possibilité est mentionnée dans le pilote, qui est pour autant que je sache complètement canon. SI ON GOMME UN NOM, LA PERSONNE NE MEURT PLUS.

Reste cette possibilité formidable de pouvoir contrôler qui on veut de connu (ou qui peut être googlé ou facebooké) pendant 90 jours ! Pas besoin de tuer qui que ce soit, il suffit de leur faire faire ce qu'on veut, puis de gommer leur nom. Comme les gens de pouvoirs n'osent jamais se dédire, tout ce que vous leur aurez fait faire avec le cahier sera enterriné, pour peu que vous suiviez LE PROTOCOLE DES SAGES DU DEATH NOTE !

PROGRAMME EN DIX POINTS POUR ÉTABLIR LE BONHEUR ET LA PROSPÉRITÉ MODÉRÉE SUE TERRE AVEC UN DEATH NOTE.

1) Créer une grande panique mondiale. Ecrire à propos de tous les gouvernants mondiaux (la liste est sur Wikipedia), les rois, premiers ministres et autres quelque chose comme "X fait une allocution télévisée et déclare son incompétence sur tous les sujets ayants traits à la politique et à l'administration." puis, faire en sorte que tous ces gens montrent bien qu'ils sont complètement ridicules et incompétents : leur faire se mettre des stylos dans le nez en hurlant des chansons paillardes et en se déshabillant. Si vous êtes devant la télévision, zappez sur une chaîne Canadienne (pour les hommes hétéros et les lesbiennes), Norvégienne (pour les gays et les hétérotes), Costa Ricienne (amateurs de MILFS) ou Quatari (qui que vous soyez, ne m'approchez pas, merci). Puis gommez les noms.
2) Faites en sorte que dès le lendemain, des dizaines de chefs d'entreprise, de pdg, d'actionnaires et de milliardaires envoient des communiqués à la presse de cette teneur "on est désolés d'avoir fait n'importe quoi, toute cette histoire de spéculation ce n'était pas très sérieux. Désolés, mdr, on le refera plus". Puis, ils prennent tous un avion pour faire une grande farandole place de l'Etoile, où ils jettent des billets de monopoly partout. Puis gommez les noms.
3) Normalement, une panique monstre s'empare de tout les pays du monde à ce moment là. Dès que quiconque prend le pouvoir, faites lui faire un communiqué (et des pas de danse) disant qu'il gouvernera de manière calme et posée. Puis, faites-leur faire n'importe quoi (déclarations de guerre contre le Bélize, monnaie indexée sur le cours du Vinyle, dissolution des scouts à coup de chars d'assauts...). Puis gommez les noms et laissez les se faire renverser.
4) Les gens deviennent naturellement terrifiés à la fois de prendre le pouvoir et de subir les outrages de lurs gouvernants. A chaque fois que, tout de même, un gouvernant arrive au pouvoir, faites lui tenir ce discours "Je jure de gouverner équitablement, en répartissant bien le PNB, sans spéculer, sans stigmatiser les immigrés, sans dérives religieuses, en bonne entente avec mes voisins. Je jure que dans les trois prochains mois, si j'ai le malheur de faire quoi que ce soit en contradiction avec ce que je viens de dire, je courrai dans les rues de la capitale avec les doigts enfoncés dans le nez". Ne gommez pas les noms.
5) Attendez que, reprenant la confiance au bout de quelques semaines, les vieux travers reprennent ça et là leurs anciennes habitudes (corruption, injustices, démagogie...). Dès que ça arrive, mettez la menace à exécution : course à pied, doigts dans le nez. Puis gommez les noms (pour ceux qui gouvernent correctement trois mois, gommez bien entendu aussi les noms).
6) Manipulez ceux qui gouvernent bien, en leur faisant dire "L'ORACLE MAGIQUE DES GOUVERNEMENTS PROTEGE LES BONS CHEFS D'ETAT !". Continuez à faire faire n'importe quoi aux mauvais.
7) Parallèlement à cela, faites la même chose dans le monde de la finance, l'armée, etc. Le but est le suivant : chaque bien produit doit être équitablement réparti dans la population, sans endettement, et l'argent a trouver viendra de la réduction des salaires qui ne servaient à rien avant (salaires délirants dans la spéculation, bonus, etc. Cet argent sera encore produit, mais dispatché un peu partout). Prévoyez une armée de gommeurs et d'écrivains, hein.
8) Faites déclarer aux principales réserves d'Or et aux banques centrales que désormais, on donnera l'équivalent d'un salaire de cadre junior à tout le monde. Ceux qui se dédisent : crayon dans le nez, etc. Gommez toujours bien, après. On ne veut pas le moindre mort dans cette affaire.
9) Au passage, décrétez la suppression des cultes et autres balivernes. Faites en sorte que toutes les autorités religieuses connues se mettent à professer des messages de tolérance et de bonhommie. Comme l'argent devrait se mettre à affluer dans tous les sens, ça devrait le faire, les gens oublieront leurs histoires de Dieux fous qui veulent faire exploser des ambassades à cause de dessins pas drôles.
10) Continuez aussi longtemps qu'il le faudra pour qu'à chaque fois qu'un injustice où un trouble surgisse quelque part, le leader fâcheux se retrouve en couche en train de se rouler dans de la purée de potirons. Très vite, avoir un poste à responsabilité sera quelque chose de très très fastidieux réservé aux gens exemplaires. Si les gens s'habituent à être humiliés et à courir nus les bras écartés, n'hésitez pas à à les faire brûler leur maison, insulter leur femme sans raison, ou se flageller avec des orties pendant huit heures. Nous aurons donc des leaers responsables et justes (pensez bien à leur faire dire le truc des trois mois à chaque fois qu'ils arrivent) des ressources beaucoup mieux réparties, et un monde en paix dont les leaders spirituels seraient obligés d'être gentils.

Le ridicule ne tue pas, mais il peut changer le monde. Votez Death Note, et prévoyez beaucoup, beaucoup e gommes, et un abonnement aux dépêches AFP.

12752443648