Je n'ai pas posté ici depuis un milliard d'année, parce que j'ai eu beaucoup de travail, un gros week end, un linker DS et un énorme choc.

L'énorme choc, lié au linker DS, c'est de rejouer à Chrono Trigger. En version française. Oh, je sais ce que vous allez me dire. Chrono Trigger, c'est vieux. Et tout le monde y a déjà joué, et l'a déjà fini. Oui, la fin avec les dinosaures, oui le new game + ou on va buter lavos direct hahaha qu'est-ce qu'on s'marre.

229585_lavos_large
problem, spoilers ?

Comme la plupart des gens qui se sentiront concernés par cet article, sauf les bouregois qui lisent le japonais*, j'ai connu Chrono Trigger par l'émulation. Je peux même dire quand : c'était en fac d'Histoire, en 2004-2005, j'avais 15 heures de cours par semaine, une vie sociale limitée et je passais mon temps libre à m'alcooliser devant des nanars avec un métalleux, un vieux nerd issu de la fac de math et une fan de chevaux qui vit aujourd'hui en Moldavie, et bien sûr, à jouer à des trucs.
La relative pauvreté dans laquelle je végétais m'ayant tourné vers l'émulation, j'ai donc fait Chrono Trigger en slip, la nuit, via la version française de Terminus Traduction. C'est aussi cette année là que j'ai fait Bahamut Lagoon, Chrono Cross, Xenogears, Parasite Eve, Bubsy 2** et autres Seiken Densetsu 3.

Chrono Trigger, c'est un bon petit RPG. Pas aussi exceptionnel que le dit la légende, mais avec de supers petits trucs dans le scénar qui exploite habilement le thème du voyage dans le temps, et pour que j'admette qu'un truc exploitant le voyage dans le temps est bien, faut y aller. Bien sûr, y'avait des défauts, comme une durée de vie à chier, un système de jeu pas franchement original, et des personnages pas franchement charismatiques (le fait qu'ils aient quasiment aucun BG à part Gren et Magus*** plombe pas mal le truc), et un boss de fin pas mémorable (un gros caillou spatial échoué par hasard**** sur terre qui détruit tout une fois toutes les 65 millions d'année avant de retourner pioncer ailleurs). Mais passons et ne nions pas que Chrono Trigger fait passer un bon moment. On y revient avec plaisir. D'autant plus que le jeu est vraiment facile, ce qui est frustrant la première fois, et reposant quand on veut débloquer les 13 fins.

Derp a Herp.

De quoi je voulais causer ? Ah certes. Un gros choc ai-je eu en rejouant à Chrono Trigger. Un choc sur la traduction. Déjà, un bon point, ça a été traduit. La DS étant une console pour les casuals et les attardés (je me place du point de vue de Nintendo), les RPG ont tendance à y être traduits. Je ne suis pas un connard élitiste et je conçois que la vile plèbe des demeurés pas capable d'aligner trois mots d'anglais aie envie de jouer aux même jeux que moi, entre deux partie de Need For Speed pour les Garçons et Léa Passion pour les filles. Vive les traductions de RPG (juste éviter de les doubler en français quand ça cause. Koudelka, Alundra 2, Legend of Dragoon et Grandia ont déjà fait saigner assez d'oreilles). Et ce qui ma causé un double choc n'est pas tant le fait que ça soit traduit que la qualité de la traduction. Aussi étonnant que cela puisse paraître, dans une ère de foutage de gueule généralisé contre tout ce qui s'approche un peu d'un gaming non blockbuster-casual , le jeu a été retraduit directement depuis le japonais.

gfs_10930_2_2
Avouez que même si ça fait presque 15 ans, vous en souriez encore. Oui, presque quinze ans. Maintenant vous ne souriez plus parce que vous êtes vieux.

Ca peut sembler évident, mais ça ne l'était pas pour FF7 et FF8, jeux autrement plus ambitieux. Et ne nous leurrons pas, nonobstant la qualité des blagounettes française, je ne suis pas persuadé que les Ace Atorney soient traduits directement de la langue de Bobobo-Bo. Chrono Trigger a donc été traduit directos du japonais, et en plus, vachement bien. Pas de faute de grammaire, sens préservé, scénario lisible, ton des dialogues bien rendus. Et noms originaux. Noms oriPUTAINdeginaux.
Oui, parce que bon. La traduction US de Chrono Trigger, sans vouloir faire mon pisse vinaigre, elle était de haute-voltige. Tous les noms étaient changés, des dialogues avaient été ajoutés (sans raison ?) et l'ensemble clochait globalement. Les gurus devenaient sans cohérence particulière des rois mages. Grandleon, l'épée ultime, se transformait en Masamune. Les mystics devenaient des Fiends (insinuant par là qu'ils étaient méchants*****). C'était grotesque et ça privait le joueur français de merveilleux combats contre Soja et Mayo. Flea et Slash, quoi. Qui a envie de se battre contre Flea et slash. Alors que Soja et Mayo, putain.

Bravo aux traducteurs de Chrono Trigger, je suis persuadé que sur aucun blog, on a remercié les traducteurs français de Chrono Trigger. Merci, petites mains, sachez que si votre jeu avait été vendu 15-20€ comme il se doit et non 9000+, je l'aurais acheté, contribuant par là à votre prime de fin de oh non je pense que c'est la crise que vous êtes intérimaire et que vous allez crever comme une merde avec votre diplome de l'INALCO donc ça n'aurait rien changé. Enjoy ta prime de précarité. Bisous ?

126521291652

* Et qui donc avaient une Snes nipponne et 1 000 francs à foutre dans une cartouche.
** J'ai pas dit que mon temps était bien utilisé. Juste qu'il était utilisé.
*** Chrono, va a la pêche ! Je suis une princesse rebelle ! Et moi une super aventurière ! Et moi un robot qu'on a juste laissé traîner là ! Moi femme des cavernes bisexuelle ! Moi forte ! Mouais.
**** En fait pas vraiment au hasard, mais un keikaku impliquant de dormir 65M années avant d'envoyer des rayons lasers dans tous les sens est pour moi soit l'oeuvre d'un comportement aléatoire, soit d'une profonde ânerie. Ou de Michael Bay.
***** Trop d'étoiles. Mais un des aspects intéressants de CT était que les peuples non-humains n'étaient jamais franchement présentés sous un jour classique de monstres sans coeur assoiffés de sang. Les sauriens de la préhistoire, par exemple ne font rien de si méchant que ça (ils crament un village pour éloigner la population humaine de leur territoire, on a vu pire en temps de guerre), et au final c'est vous qui allez les faire chier et les génocider.